Zone-téléchargement, la HADOPI tente de montrer le vrai visage du site.

Zone-téléchargement, la HADOPI tente de montrer le vrai visage du site.

by thomas_da novembre 08, 2017

Zone téléchargement. Cette plate-forme mythique que les autorités ont tant peiné à fermer est de retour seulement quelques mois après sa « fermeture », plus puissant que jamais…  Mais est-il vraiment, comme ses administrateurs le prétendent, un site communautaire de partage prônant la liberté et la gratuité ? Ou bien une plateforme ayant pour but de générer du revenu avant tout ?





Zone téléchargement contre le hadopi

Zone téléchargement attaqué !

La HADOPI prouve la vraie nature du site avec une étude.

Maintenant que le site est revenu dans le top des plus visités en France, il redevient la cible des autorités. Il est particulièrement devenu la cible de la HADOPI (La haute autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur internet) qui a publié une étude sur le site en octobre 2017.

« Six mois après la création de zone-telechargement.ws, on trouvait sur le site environ 22 000 titres (lorsque l’on dénombre les séries par saison) et 76 000 contenus (lorsque l’on prend en considération le nombre d’épisodes compris dans chaque saison) », écrivent ainsi les agents de la Hadopi dans leur publication « l’Essentiel ». Au départ cette nouvelle copie ne contenait que très peu de titres, mais les administrateurs ont très vite remédié à cela en rajoutant jusqu’à 1230 nouveaux titres chaque semaine entre décembre 2016 et février 2017. Le rythme ralentit par la suite à 420 titres par semaine dès mars 2017. Depuis le site est à nouveau très complet comme le montrent les chiffres : en juin 2017, le site comptait 17 000 films, 57 000 épisodes de séries et 500 jeux vidéo.

 

La Hadopi s’est également penchée sur les contributeurs du site ayant proposé la plupart des liens de téléchargement sur Zone-telechargement.ws. Cette étude vient tordre le cou à l’image de « site communautaire » revendiquée par les administrateurs du site. « 90% des titres ont été mis à disposition par les 14 comptes contributeurs les plus actifs, les cinq premiers d’entre eux étant à l’origine de la moitié des 22 000 titres mis en ligne sur zone-telechargement.ws » explique ainsi le rapport de la Hadopi. L’activité de ces contributeurs, le rythme de publication ainsi que les volumes de fichiers mis en ligne font penser à la Hadopi que ceux-ci travaillent à temps plein pour le site. « Tous ces éléments laissent donc penser que, loin d’être un site communautaire d’échange et de partage, zone-telechargement.ws est un site à finalité lucrative, alimenté par un nombre très restreint, mais très actif de comptes contributeurs. »

 

Répartition des titres mis en ligne par compte contributeur.

rapport HADOPI

Source: hadopi.fr

Mais la principale question qui intéresse les utilisateurs est: Est-il dangereux de télécharger du contenu sur Zone Téléchargement version 2017? Outre l’atteinte aux droits d’auteur, l’accumulation des fenêtres publicitaires qui s’ouvrent dès que vous souhaitez télécharger est porteuse de risques. D’après HADOPI: «(…) à chaque clic sur les pages (…), une fenêtre publicitaire s’ouvre en pop-up pour proposer des abonnements à des services de vidéo à la demande qui pourraient présenter des risques financiers pour les internautes.»

Pour en savoir plus, voici le rapport complet de la HADOPI.




Comment le site se défend-il ?

Lorsque l’on se rend sur zone-telechargement.ws on retrouve un onglet « HADOPI » ou le site rassure ses utilisateurs au sujet de la législation.

téléchargement : attention aux lois

En bas de page on retrouve aussi un texte permettant au site de se défendre :

Zone Téléchargement.ws a également adopté protect-zt.com, le site voisin qui s’occupe de cacher les liens, avant que l’utilisateur ne puisse accéder au fichier. De cette manière, le site n’héberge que des liens raccourcis, évitant les problèmes liés au déréférencement et permettant de rajouter une page de publicité. Ainsi, l’absence de Zone Téléchargement n’aura été que temporaire, et surtout assez brève. Ce site mythique devrait continuer sur sa lancée. Reste à voir si les autorités parviendront à le fermer également ou non.

 

Histoire de Zone téléchargement.

Le nom de domaine « zone-telechargement.com » a été déposé en mars 2010, Il est enregistré à Nassau aux Bahamas. Le site est lancé en 2012, il recense des liens de téléchargement directs pour des films, séries, musiques et jeux vidéo. Au mois de mai 2015, le site comptabilise 3,5 millions de visiteurs uniques. Le 8 mars 2016, Zone-téléchargement.com devient le 15e site le plus visité en France. Le 28 novembre 2016, suite à une descente de la gendarmerie, deux serveurs sont saisis et trois personnes placées en garde à vue.

Le site est interrompu pendant 24 heures et redémarre le lendemain mais les liens ne sont plus accessibles. Le préjudice avait été estimé à 75 millions d’euros, pour 110 000 téléchargements de films et séries par jour.  Les deux principaux administrateurs ont fait trois mois de prison et sont aujourd’hui en liberté mais doivent porter des bracelets électroniques et leurs actifs ont été saisis : comptes bancaires, voitures de luxe, résidences secondaires, etc. Les utilisateurs ne risquent rien mais les administrateurs risquent 10 ans de prison ferme s’ils récidivent.

zone téléchargement twitter hadopi

Source: Twitter

Cependant, ce succès contre le piratage n’aura été que de courte durée, à peine zone-telechargement.com était-il déconnecté qu’un autre site est apparu sur la toile : zone-telechargement.ws (originaire des îles Samoa). Cette copie quasi conforme n’aurait apparemment pas de lien avec l’ancien site, mais sa mise en ligne très peu de temps après la fermeture du premier peut faire penser que tout était prévu…

Résumé de la résurrection de zone-téléchargement ici.

 

Et vous lecteurs, que pensez-vous de ce conflit ? Pensez-vous que l’existence de Zone téléchargement est légitime ? ou qu’au contraire tous les moyens doivent être mis en œuvre pour qu’il ferme ?

 

Vous pouvez vous rediriger vers un autre article en attendant ! : Comment choisir son disque dur externe ?

Social Shares

Related Articles

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *